Eric Laurent, Rouletabille ou Ribouldingue ?

L’actualité de la rentrée est rarement surprenante. Quelques grèves, les marronniers habituels sur les courses, le prix du cartable, les hausses d’impôts…

Faut-il remercier Catherine Graciet et Eric Laurent d’avoir chamboulé tout cela ?
Est-ce par zèle professionnel que nos deux journalistes « d’investigation » ont décidé de nous offrir le feuilleton de la rentrée le plus incroyable après l’arrestation de DSK à New-York ?

Est-ce une « immersion totale » à la Roselmack qui a mal tourné ? Des arroseurs arrosés qui croyaient pincer les autorités marocaines pour corruption et qui se sont faits prendre la main dans le sac, vous allez en prison, vous ne passez pas par la case départ, vous ne touchez pas 20.000 FF ni 80.000 € ni même trois millions d’euros ?

De quelque côté qu’on essaye de prendre la chose, on reste effaré devant la bêtise crasse de cette histoire, l’amateurisme, la naïveté de deux soi-disant professionnels.

Option 1 : il s’agit tout simplement d’un véritable chantage

Ou quand Tintin et Rouletabille essayent de se transformer en Arsène Lupin, pour finir en Pieds Nickelés, les pieds dans le tapis et les menottes au poignet.

C’est tellement incroyable que c’en est possible.

Pour rappel, un journaliste est un représentant d’un contre-pouvoir. Il a, dans ses missions, le fait de débusquer la corruption, les arrangements, les scandales.

Il protège gorge profonde et fait éclater le Watergate, il s’associe à Wikileaks, bref, il est un des héros des temps modernes au service de la vérité de la lutte contre les crimes impunis des puissants.

Comme il y a des flics ripoux, il y a aussi des journalistes ripoux.

A ce point là, c’est rare.

Cela témoigne aussi d’une immense naïveté et d’un profond mépris d’un roi que ni Catherine Graciet ni Eric Laurent n’ont jamais apprécié, alors même que ses sujets sont plutôt satisfaits de lui.

Et d’une vision totalement décalée d’un monarque qui, aujourd’hui, lutte de toute ses forces contre la corruption, dans son pays.

Option 2 : il s’agit d’une sombre histoire d’espionnage et de terrorisme

Les ennemis du Maroc sont nombreux, parce que ce pays participe activement à la lutte contre le terrorisme et Daesch, d’une façon plutôt efficace. L’Algérie est en guerre larvée avec le Maroc depuis plus de 20 ans, sur le Sahara Occidental. Elle abrite les plus vieux prisonniers de guerre du monde, à Tindouf.

Depuis les récents attentats (Argana à Marrakech), les progrès de la cause marocaine qui monnaye son statut de rempart contre l’islamisme en échange d’une indulgence sur la non résolution de la crise, les affaires de forage de pétrole « en biais » et la quasi-disparition de Bouteflika, les tensions entre les deux pays ont encore augmenté.

La réouverture des frontières est devenue un rêve lointain, pendant que l’Algérie s’équipe de drônes pour surveiller / espionner le Maroc, et que celui-ci, en échange, achète des sous-marins qui déplaisent bien à son voisin.

Or, en début d’année, Catherine Graciet a été accusée de « proximité » avec des algériens.

Et l’avocat du roi lui-même, Maître Dupont Moretti, évoque, sans désigner qui que ce soit, la piste terroriste

Salir le roi du Maroc, c’est le fragiliser et donc fragiliser le rempart marocain.

Option 3 : un peu des deux

On peut aussi imaginer que nos Rouletabille entrés dans l’action, pour une fois, enivré de cette adrénaline inconnue, se sont réellement pris au jeu.

Il est difficile de résister à l’appât de l’argent… trois millions d’euros, c’est une somme énorme.

Avec la tentation de faire d’une pierre deux coups, de passer dans un véritable roman d’espionnage, de doubler leurs commanditaires, peut-être, ou de prendre vraiment l’argent pour le donner à « quelqu’un » ?

Mais au fait, peut-on salir le roi du Maroc ?

Les marocains sont attachés à leur roi. Comme le disent certains, peu importe ce qu’il fait quand il est en vacances en Europe, ce qui compte, c’est son action positive au Maroc.

Et si le tandem Laurent-Graciet voit le roi du Maroc comme un prédateur, les marocains le voient plutôt comme un recours contre la corruption et l’oppression.

On chuchote beaucoup de choses, avec prudence, car la famille royale reste un des derniers tabous.

On parle de penchants qui ne seraient pas musulmans, d’une vie privée nettement moins sage qu’il n’y parait.

Et finalement, tout cela dérange peu de monde.

Les marocains savent que le roi est riche. Le « Suisse Leaks » révélant que le roi avait un compte en Suisse n’a fait broncher personne. Là encore, nous sommes dans une autre culture, et ce qui compte, c’est l’argent que le roi injecte dans des fondations, dans l’aide aux plus démunis. Il a fait énormément.

Par contre, quand on traîne sur le web, on trouve assez facilement des affirmations calomnieuses, impossibles à prouver, des ragots de bas étages que la pire presse de caniveau n’oserait pas publier. Qui suggèrent qu’Hassan II ne serait pas le fils de Mohammed V, mais d’une esclave donnée par le Pacha de Marrakech au sultan, enceinte des oeuvres du pacha.

On parle aussi de beaucoup d’autres choses, et chose curieuse, ce « on » est, en tout cas en français et en anglais, essentiellement algérien… campagne organisée ou ragots répétant à l’envie ce qui se dit de l’autre côté de la frontière ?

Peut-on salir le roi ? On peut toujours salir tout le monde. Georges Pompidou, Alain Delon l’ont appris avec l’affaire Markovic, comme Dominique Baudis, à une époque plus récente.

Peut-on faire chanter le roi du Maroc ? Manifestement non.

La France dans tout ça

Le fait que l’infraction ait été commise en France, et soit jugée par des magistrats français, est significative.

Elle met fin à une longue période de brouille judiciaire, surtout elle écarte tous les soupçons de censure et d’arbitraire qui seraient nés dans le cas d’un traitement marocain.

Publicités

3 réflexions sur “Eric Laurent, Rouletabille ou Ribouldingue ?

  1. Bonjour,
    J’ai lu l’article du Huffington Post. Après la plainte de Mohamed VI, un « flag » a été organisé pour obtenir des preuves, mais rien n’assure que la plainte est réellement fondée.

    Extrait de l’article:
    « Après la plainte du Maroc, qui a conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête préliminaire, puis à saisir les juges d’instruction, d’autres rendez-vous ont été organisés, dont deux jeudi, mais cette fois sous la surveillance des enquêteurs. Lors de cet ultime rendez-vous dans un restaurant parisien, surveillé et écouté par la police, l’écrivain aurait accepté le principe d’une transaction à deux millions d’euros et aurait accepté une avance de 80.000 euros, renonçant par ailleurs par écrit à la publication du livre « à charge ».  »

    Ce que les enquêteurs doivent prouver c’est, avant tout, que l’une ou l’autre des parties est à l’origine de la tentative de corruption.
    À prendre vraiment avec des pincettes, je pense, comme toute info encore « chaude »…

    J'aime

    1. toute nouvelle doit être prise avec précaution, c’est vrai.

      Cependant, le flag a dû donner des éléments concrets, puisque l’argent a été trouvé sur les journalistes à la sortie du restaurant, et qu’ils ont signé un papier.

      Et surtout… l’arrestation de deux journalistes, c’est très chaud. C’est une décision lourde de conséquences, et je ne peux pas imaginer un magistrat la prenant sans avoir des éléments extrêmement sérieux pour le faire.

      Par contre, ce qui est possible, et ça l’enquête le dira, c’est qu’il y ait plus qu’un simple chantage.

      C’est un peu ce que j’explique ici, d’ailleurs.

      Vous dites « l’une ou l’autre des parties est à l’origine de la tentative de corruption. » donc vous pensez possible que le corrupteur soit le roi du Maroc et qu’il ait, après une tentative de corruption réussie, décidée de la rendre publique via l’arrestation des deux journalistes ?

      Très très très peu probable.

      Et puis même en imaginant cela, que ces journalistes aient accepté l’argent est effrayant. Soit parce qu’ils sont corrompus, soit, si votre hypothèse est la bonne, parce qu’ils sont d’une naïveté incroyable à n’avoir pas vu venir le coup

      Néanmoins, encore une fois, je trouve encore plus improbable que le roi du Maroc soit à l’origine de l’affaire.

      L’avenir le dira :)

      J'aime

  2. Ping : Les grands de ce monde ont des intentions pures… | Lettres du Maroc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s